Forum des sites www.19mars2009.fr et www.1ermai2009.fr
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 26
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...   Mer 11 Fév - 3:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19mars2009.forumactif.org
bosco

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 12/03/2009
Age : 34
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...   Jeu 12 Mar - 13:53

La Réunion: une mobilisation moindre, mais une situation tendue

De multiples incidents se sont produits mardi à Saint-Denis-de-la-Réunion lors de la deuxième journée de grève générale organisée sur l'île par le Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de La Réunion (COSPAR). Malgré une mobilisation inférieure à celle du 5 mars, le ton s'est nettement durci.

Alors qu'ils étaient au moins 15.000 à défiler le 5 mars dernier, le mouvement contre la vie chère a rassemblé, selon la préfecture, 3.300 manifestants à Saint-Denis et 2.300 à Saint-Pierre (sud). Le COSPAR annonce de son côté des chiffres doubles.

A la mi-journée, depuis la place Mahé-de-Labourdonnais, Ivan Hoarau, secrétaire général de la CGTR et porte-parole du COSPAR, a appelé à "accroître la mobilisation" et à lancer de nouvelles opérations coup de poing, "non pas pour casser" mais pour peser sur les négociations ouvertes il y a quatre jours. "Il faut obliger le patronat à travailler sérieusement (...) Il tente de pourrir la situation", a-t-il lancé vers la foule avant de prendre la défense des petits commerçants "saignés par la grande distribution et les gros importateurs".

Le message n'a pas été entendu ainsi. Peu après cette intervention, une poignée de jeunes, tentant d'ériger une barricade, s'en est pris aux forces de l'ordre postées devant la préfecture. Celles-ci ont immédiatement riposté aux jets de galets et de bouteilles. Une grenade assourdissante puis une grenade lacrymogène ont dispersé la foule vers le centre-ville. Dans la confusion, des poubelles et deux voitures ont été incendiées, un commerce a été pillé et une femme a été blessée après avoir été renversée par un véhicule.

Le noyau dur des grévistes s'est ensuite déplacé vers l'est du chef-lieu, en direction du quartier populaire du Chaudron, où la tension a monté d'un cran. Sur leur passage, des émeutiers ont dégradé un radar et brisé la vitrine d'un supermarché. Pour éviter un embrasement, Jean-Hugues Ratenon, un des porte-parole du COSPAR, est intervenu sur Radio Freedom en fin d'après-midi pour appeler au calme. "Je déplore ce qui arrive", a-t-il déclaré, "mais il faut regarder les choses en face: il y a un vrai malaise social dans ce pays". Néanmoins, la situation reste tendue en soirée dans ce quartier.

A Saint-Pierre, les manifestants ont également bloqué l'entrée des grandes surfaces. Dans l'ouest, les dockers ont bloqué la commune du Port.

Un premier bilan provisoire fait état de 16 interpellations, dont quatre pour agression. Du côté de la police, le commissariat de Saint-Denis fait état d'au moins cinq blessés.

Cette nouvelle journée d'action survient alors que les négociations avec le patronat et l'Etat, entamées voici quatre jours, ont permis quelques avancées sur les quatre mesures d'urgence sociale revendiquée par le COSPAR. Le préfet de la Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a par ailleurs annoncé une baisse du prix des carburants (-4 centimes sur le litre de sans plomb et -6 centimes sur le litre de gazole) et de la bouteille de gaz (-3 euros).

De son côté, le président du MEDEF réunionnais, François Caillé, a annoncé "une avancée significative" sur la hausse des salaires, le patronat acceptant le principe d'une augmentation mensuelle de 50 euros sous forme de prime. Mais il ne s'agit là que d'avancées timides, a jugé le COSPAR qui n'appelle toutefois plus à la grève générale reconductible.

En dépit des violences, les négociations doivent reprendre mercredi dans la matinée. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesminardistes.tk/
bosco

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 12/03/2009
Age : 34
Localisation : Angers

MessageSujet: Re: Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...   Jeu 12 Mar - 13:54

Calédonie: échauffourées entre manifestants du syndicat USTKE et forces de l'ordre

Des échauffourées se sont produites mercredi matin entre les forces de l'ordre et plusieurs centaines de manifestants du syndicat USTKE, rassemblés devant l'aéroport international, a indiqué le haut-commissaire de la République.

"La manifestation a dégénéré. Lorsque le fonctionnement de l'aéroport s'est trouvé perturbé, les manifestants ont refusé de répondre aux sommations et le rassemblement a été dispersé", a déclaré à la presse, Yves Dassonville.

Selon lui, deux gendarmes ont été légèrement blessés, lors des heurts où grenades lacrymogènes et jets de pierre ont été échangés, tandis que deux manifestants ont été interpellés.

A l'appel de l'Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (indépendantiste), plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées tôt mercredi pour dénoncer "l'immigration" et l'insuffisance du texte sur la protection de l'emploi local, récemment présenté par le gouvernement calédonien.

"Nous avions décidé de faire une action symbolique sur le point d'entrée du pays. Mais ici on n'a plus le droit de manifester, l'Etat répond par la force et la violence", a déclaré le président de l'USTKE, Gérard Jodar sur Radio Djiido,annonçant une poursuite de la mobilisation.

Lors des affrontements, les manifestants, qui ont commis des dégradations aux abords de l'aéroport actuellement en travaux, se sont repliés à proximité d'une école dont la directrice a été bousculée tandis que les gaz lacrymogènes ont incommodé les enfants, a rapporté à l'AFP un journaliste sur place.

A la mi-journée, les manifestants étaient toujours présents près de l'aéroport mais la situation était apaisée.

Malgré des retards d'avions, l'aéroport n'a jamais été bloqué, a insisté M.Dassonville, déplorant que Gérard Jodar veuille importer la crise antillaise.

"Gérard Jodar se prend pour Elie Domota. Bien sûr il y a des problèmes de vie chère et d'inégalités, mais aucun syndicat responsable ne souhaite tomber dans une situation à la guadeloupéenne", a-t-il déclaré.

Il a en outre rappelé que dans ce territoire autonome les questions sociales soulevées ne sont pas de la compétence de l'Etat mais du gouvernement local, qui a réuni mardi une conférence sur les salaires avec tous les partenaires sociaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesminardistes.tk/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Centralisons ici les infos sur les grèves générales qui se propagent là-bas...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infos - Akhbar
» Infos sur les faux-cils
» Quizz Infos
» rapaces infos de juin 2012
» rapaces infos de janvier 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19mars2009, 1ermai2009 -forum :: Le mouvement social :: Guadeloupe et Martinique-
Sauter vers: